UFC  QUE CHOISIR 92 NORD

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Connexion internet depuis l’étranger :

les opérateurs mobiles ont trouvé un nouvel eldorado

 

Les  consommateurs  ayant  utilisé  internet  cet  été  depuis  un  pays  européen  sur  leur  téléphone mobile l’auront constaté : le mégabit coûte cher, jusqu’à 9 euros pour Orange et

7 euros pour SFR. Or, ce mégabit, grâce à l’encadrement européen des prix de gros, leur coûte au maximum 1 euro.

Le  11  août  2009,  l’association  de  consommateurs  espagnole  FACUA  a  écrit  à  Viviane

Reding,  commissaire  européen  en  charge  des  télécoms,  pour  lui  demander  d’étendre

l’encadrement  des  prix  de  détails  pratiqués  pour  les  appels  et  SMS  mobiles  aux  données (accès  à  internet).  En  effet,  cette  dernière  s’est  aperçue  que  bien  que  cela  coûte  aux opérateurs au maximum 1 euro, ils facturaient aux consommateurs espagnols jusqu'à 11,60 euros.  Ces  prix  sont  d’autant  plus  choquants que  certains  opérateurs  étrangers  pratiquent des prix bien plus faibles, comme T-mobile en Angleterre qui facture 1,79 euro le mégabit ou « 3 » en Italie qui pratique un tarif de 2,10 euros par Mo.

 

Pour  avoir  une  idée  du  caractère  excessif  des  prix  pratiqués,  il  faut  avoir  à  l’esprit  que transférer une photo de qualité moyenne nécessite plus de 1 Mo.

 

Interpellée  par  l’initiative  de  nos  homologues  espagnols,  l’UFC-Que  Choisir  a  examiné  les tarifs pratiqués par les opérateurs français. Premier constat, comme de coutume l’opacité est de mise car les tarifs sont différents selon les offres et souvent peu lisibles.

 

Surtout, comme nous le soupçonnions, les opérateurs français ne font pas de cadeaux non plus. Chez Orange, si vous ne bénéficiez pas de packs spécifiques, chaque Mo vous coûte 9 euros, et dans les mêmes conditions 7 euros chez SFR. Chez Bouygues Telecom, bien que l’on soit meilleur marché, la facture est de 5 euros.

 

Devant  ce  constat,  l’UFC-Que  Choisir  ne  pouvait  rester  silencieuse,  son  Président  Alain Bazot  a  donc  pris  l’initiative  d’écrire  à  Viviane  Reding  pour  soutenir  la  demande  de l’association  espagnole  de  consommateurs  et  a  également  demandé  à  la  commissaire d’encadrer le roaming data.

logo ufcUFC-QUE CHOISIR 92 NORDlogo ufc

 

souhaite que cette information vous à été profitable 

et vous remercie de votre visite sur son site

Nouveaux téléchargements

Pour demander la convocation du professionnel devant le conciliateur de justice

Comptes et bilan de l'exercice 2017

Nouveaux statuts demandes par la federation à adopter lors de l'AGE du 23/03/2018

Statistiques d'accès

www.joomlatutos.com
Nous sommes le 27.05.2018
Accès depuis le 01/09/2008
Aujourd'hui
1989
Semaine
1989
Mois
45611
Total
26075513
Il y a actuellement...
- 168 invités
IP : 54.166.245.10